Le dépistage orthodontique
 - Un dépistage précoce est très important. Il n’existe pas d’âge standard pour débuter un traitement.

Le praticien de l’art dentaire déterminera pour chaque situation, le moment le plus propice pour débuter le traitement en fonction de multiples paramètres. Ces paramètres sont liés à la génétique (croissance osseuse), à l’environnement (succion d’un doigt, respiration par la bouche, interposition de la langue pendant la déglutition,…), au stade d’évolution de la denture (pas toujours en relation avec l’âge civil), à l’intensité ou à la gravité de la ou des déformations, et à l’association des différentes déformations (très fréquentes en orthodontie car une déformation primaire induit des déformations secondaires). La maturité de l’enfant et sa capacité à coopérer, devra aussi être prise en compte.

Quelquefois, un traitement en deux étapes, séparées par une période de surveillance, sera indiqué ; pour empêcher une aggravation chez un très jeune enfant, puis pour achever le traitement après l’évolution de toutes les dents permanentes.


Des problèmes esthétiques ?
Des dents saines peuvent présenter des dysharmonies gênantes pour votre esthétique et votre aisance relationnelle. L'approche thérapeutique traditionnelle trop mutilante (prothèses, composites...) n'est alors pas indiquée et vous laisse seul face à ces désagréments.

La gencive s'est rétractée laissant apparaître vos racines.


La carie a abîmé superficiellement une ou plusieurs dents.


La taille de vos dents n'est pas esthétique (usure, génétique...).


Une de vos dents a été cassée à la suite d'un choc.


Une partie de vos dents s'est effritée.


Un perte locale d'email crée un effet sombre.


Toutes ces affections sont gênantes pour vous sans qu'il soit indiqué d'avoir recours à l'arsenal thérapeutique traditionnel, trop invasif, qui ne correspondrait en rien à des indications validées médicalement.