Les soins chirurgicaux
 - Les extractions

La conservation des dents et leur remplacement sont l'essentiel de la préoccupation des chirurgiens-dentistes. Néanmoins, dans certains cas, il faut enlever la dent. L'extraction est nécessaire

Une extraction ou avulsion est une véritable intervention chirurgicale.

Chirurgie apicale

Le praticien enlève les tissus infectés, granulome ou kyste, au niveau de l'os au bout de la racine dentaire. L'intervention permet l'élimination du foyer infectieux tout en conservant la dent.

Chirurgie correctrice osseuse

Interventions destinées à améliorer la surface d'appui des prothèses et leur stabilité. La plus simple et la plus courante est la régularisation des rebords osseux alvéolaires à la suite d'extractions.

Chirurgie des parties molles

Ces interventions sur différentes zones de la bouche permettent de traiter la gencive, l'élimination de calcul salivaire, de freins des lèvres ou de la langue, de tumeurs bénignes.

Transplantation

L'intervention consiste à extraire une dent généralement incluse et à la réimplanter à la place d'une autre dent absente ou dont la conservation est impossible.


Les dépassements d’honoraires
En fait, le complément d'honoraires est la seule variable d'ajustement pour compenser le désengagement de la sécurité sociale notamment dans le remboursement des actes dentaires et plus particulièrement prothétiques et orthodontiques et pour faire face à l’augmentation des charges des cabinets dentaires qui se sont tout particulièrement emballées ces dernières années par le poids des obligations réglementaires.

Les chirurgiens-dentistes sont soumis à une modération de leurs honoraires évaluée avec « tact et mesure » qui encadre les pratiques tarifaires, à quelques exceptions. Ainsi, en vingt huit ans, les honoraires des principaux traitements prothétiques ont baissé en euros constants (46 % pour la couronne céramique).