Conseils de soins quotidiens
Vous pouvez éliminer vous-même la plupart des bactéries responsables de la maladie parodontale. En effet, vous pouvez contrôler la plaque dentaire - cause de leur prolifération - grâce à des soins quotidiens.

La brosse

La brosse - La brosse -
Munie de poils souples et d'une petite tête, elle est très efficace sur les surfaces en contact avec la langue, la joue ou les dents de l'autre mâchoire. Il existe de nombreuses techniques, mais il faut surtout retenir de frotter ces trois surfaces au moins deux fois par jour pendant trois minutes avec le dentifrice que vous recommandera votre praticien.


L'alimentation

Evitez le grignotage entre les repas ainsi que l'absorption de boissons sucrées. Réservez ces plaisirs pour les repas et brossez-vous les dents après. En cas d'impossibilité, il existe des brosses à dents adaptées (plus petites, jetables ou à poser au bout du doigt). Le chewing-gum, recommandé contre les caries, ne vous aidera pas à lutter contre la parodontite.

Les brossettes

Les brossettes - Les espaces inter dentaires sont inaccessibles à la brosse traditionnelle, c'est pourquoi une brossette adaptée permet d'y déloger la plaque. Un seul aller-retour suffit souvent. Ne soyez pas découragés par les saignements, c'est justement le signe de la présence de plaque qui irrite la gencive, ils disparaîtront après quelques jours.


Le fil

Les brossettes - Les brossettes -
Certains espaces inter dentaires sont si fins que seul le fil peut s'y glisser. Il s'agit d'utiliser la tension du fil entre vos doigts pour "racler" les surfaces inter dentaires afin d'en détacher la plaque. Deux passages sont utiles entre chaque dent : un par côté.


La plaque

C'est une couche invisible et molle, formée de bactéries et d'aliments décomposés, qu'il est facile d'enlever avec un simple brossage. Une fois durcie, cette pellicule se transforme en tartre que seul votre chirurgien-dentiste pourra faire disparaître.


Indépendentaire Editeur - Tous droits réservés
Remboursement de l'orthodontie
L'assurance maladie obligatoire limite sa prise en charge pour les traitements commencés avant le seizième anniversaire du patient. L’équivalent d’un semestre TO90 indépendamment de l’âge peut être obtenu dans le cas d’un traitement orthodontique préparatoire à une chirurgie des maxillaires.

La lettre clé correspondant aux actes d'orthodontie est TO ou ORT. Il existe plusieurs actes pris en charge ; La réalisation des examens complémentaires concourant au diagnostic (Moulages et analyse céphalométrique), le traitement actif, la surveillance, la contention. Le traitement des dysmorphoses, par période de six mois est côtée TO90 avec un plafond de 3 ans. (Ce remboursement n’a pas été réévalué par l’assurance maladie depuis plus de vingt ans et ne correspond plus au coût économique réel d’un traitement orthodontique avec des moyens modernes et en amélioration constante).

La première année de contention est côtée TO 75, la deuxième année, lorsqu’elle est nécessaire TO 50. Les séances de surveillance, entre deux phases de traitement actif sont cotées TO5. Deux séances sont possibles par semestres.

L’entente préalable est nécessaire pour chaque renouvellement semestriel des soins.