La couronne sur dent vivante
Il est aujourd'hui possible de conserver une dent vivante tout en la protégeant par une couronne, à certaines conditions.

Reconstitution

reconstitution - Dans les configurations décrites, il n'est pas possible de reconstruire la dent avec des matériaux de comblement classiques (plombages ou composites) car cela nécessite une préparation qui peut endommager la pulpe et donc, obliger à dévitaliser.


Etanchéité

etanchéité - Une autre solution consisterait à reconstituer la dent par un matériau composite après avoir éventuellement réalisé une protection de la pulpe. Or, la restauration par un quelconque matériau ne permettra jamais d'obtenir l'étanchéité absolue.


Préservation

préservation - Il était alors d'usage de dévitaliser (enlever le nerf) la dent atteinte et de la protéger par une couronne. Mais il est aujourd'hui possible de réaliser cette couronne sur une dent vivante afin qu'elle continue à être alimentée par les vaisseaux sanguins.


La solution recommandée est de recouvrir la dent par une couronne assurant toute l'étanchéité voulue, protégeant des atteintes thermiques et autres agressions.

Il est possible de répondre aux impératifs fonctionnels en rétablissant l'engrenage parfait avec les autres dents (esthétique, mastication, solidité...).



Indépendentaire Editeur - Tous droits réservés
Le fluor
Le fluor empêche la déminéralisation de l'émail par les attaques acides et favorise la reminéralisation. Les experts considèrent que l'alimentation apporte suffisamment de fluor pour les enfants à faible risque carieux jusqu'à 3 ans.

Il faut vérifier le contenu en fluor de l'eau (du robinet ou minérale) donnée à l'enfant. Avant 4 mois le bon dosage doit être inférieur à 0,2 mg F/l et ensuite ne pas dépasser 0,3 mg F/l.

A partir de 3 ans, le fluor sera apporté par le dentifrice adapté à l'âge de l'enfant pour protéger efficacement ses dents.